LA PSYCHOLOGIE POSITIVE

La psychologie du bonheur

La psychologie positive a été créée à la fin du XXème siècle par Martin Seligman, qui a constaté que les recherches en psychologie traitaient majoritairement des problèmes (maladie, dépression, anxiété…) et rarement du bonheur, de la joie de vivre et du bien-être.


La psychologie positive étudie les conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement et au fonctionnement optimal des individus. Elle vise le futur et l’amélioration du bien-être des personnes plutôt que de se focaliser sur leur passé et leur mal-être.


La psychologie positive met l'accent sur ce qui se déroule bien dans son existence et encourage à se baser sur ses forces et ses qualités plutôt que de se concentrer sur ses faiblesses, sur ce qui fait défaut. Elle a apporté les preuves que l'on peut élever son niveau de bonheur, en apprenant  à voir les choses autrement, en se connaissant mieux pour exploiter son potentiel plutôt que d’essayer de corriger ses imperfections. C’est prêter attention à ce qui fonctionne et s'en servir pour s'épanouir.


La psychologie positive encourage à avoir des buts, à savoir pourquoi on se lève le matin, à donner du sens aux actions, à prendre conscience que les instants de bonheur sont plus nombreux qu'on ne le pense et donc à profiter des événements les plus positifs de la vie, à engager des relations harmonieuses au niveau du couple, de la famille, du travail et de la société.